Secret de la beauté et du bonheur de l’épouse

Chrétienne, épouse et mère. Le Parfait et Suprême BONHEUR se trouve en Jésus-Christ pour QUICONQUE et pour TOUS.
In His Grace!: Promesses éternelles
 
Print Friendly

Principes de base

L’homme marié trouve sa couronne, son honneur et son bonheur (ou encore sa réjouissance, sa fierté, sa dignité, sa réputation, sa considération)  auprès de sa femme.

Il est considéré aux portes, il se vante auprès de qui veut bien le voir et l’écouter et il fait des éloges à sa femme.

La femme mariée trouve sa force, sa louange et son bonheur (ou encore sa plénitude, sa satisfaction, sa bénédiction, sa prospérité, son accomplissement, sa beauté, sa grâce) auprès de L’Éternel.

Elle est louée dans sa maison, admirée au dehors et elle donne toute la gloire à l’Éternel.

Prov 31 : 11 et 13 et 17 et 23 et 25 et 28-31;
Prov 12:4; Prov 18:22; Eph 5:22-33.

Pour toi, Femme

En d’autres termes, Femme n’attend pas de ton mari qu’il te rende heureuse, ce n’est ni sa responsabilité, ni son devoir à ton égard. Il ne peut que constater que tu es heureuse, en être content et remercier le Seigneur pour cela.
Révère l’Éternel, c’est lui qui te rend heureuse, c’est lui qui est ton bonheur.

L’homme a la responsabilité de t’aimer, de te magnifier, de t’embellir, de t’orner, d’exalter qui tu es déjà au dedans, de te nourrir, de prendre soin de toi. Et c’est tout à son avantage aussi de le faire car il en tire de la considération et du respect venant de tous.

On ne peut magnifier ni même embellir quelque chose ou quelqu’un qui n’a pas déjà une beauté propre, intérieure, intrinsèque, cachée au dedans. Sinon on magnifie le vide et cela provoque le chaos.

Tâche de trouver en ton Dieu ta beauté, la substance de ta beauté, l’essence même de ta beauté; et c’est celle-ci qui sera magnifiée et exaltée par ton mari.

 

Je parlerai à nos hommes plus tard!!!

 

 

Note

Je rends un vive hommage à mon cher Papa qui m’a engendrée et particulièrement à ma douce et bien-aimée Maman qui m’a mise au monde avec douleur, c’était pour la gloire de Dieu.