L’autre visage du mariage

Chère soeur,

On rêve d’un couple romantique, amoureux, complice, heureux et plein de bonheur. C’est vrai, le mariage est une des meilleurs bénédictions de Dieu pour l’homme et la femme. Et pourtant quand on se marie, tout de suite ce n’est pas ce qui se passe. On découvre l’autre visage du mariage.

Adieu, son temps et son espace

Dans le mariage, tu dois apprendre à donner sans compter pour le bonheur de l’autre. Tu constates que tu n’es plus maîtresse de ton temps ni de ton espace. Emmenée à sacrifier parfois tes aspirations pour l’autre, faire des choses qui n’ont pas toujours d’intérêt pour toi mais qui sont utiles pour le bien-être de l’autre, des décisions où tu perds pour que ton couple gagne.

Tu seras emmenée à te surpasser par amour !

Tu constateras que parfois, tu devras :

  • renoncer à des matinées seules et calmes, car  tu es mariée
  • déposer ton mal-être aux pieds du Seigneur afin que ta famille ou ton couple n’en subissent pas les effets
  • ne pas toujours recevoir l’attention de ton mari
  • ne pas toujours entendre ce que ton cœur voulait de la part de ton mari
  • lui répéter une fois de plus que tu as besoin de son aide et ne pas toujours la recevoir
  • te lever et apprendre à servir sans murmurer
  • découvrir et apprendre à gérer vos différences qui produisent parfois violemment des oppositions.

Non, tous les problèmes de la vie ne sont pas régler quand on se marie. Certes on est deux pour être plus fort, mais parfois vos soucis et vos épreuves sont multiplies par deux. Sa souffrance te fait souffrir, sa joie t’affecte, tes soucis le rendent triste aussi.

Nostalgie du célibat

Et puis le premier bébé arrive. De nouveaux changements arrivent, il faut payer encore un peu plus pour maintenir l’harmonie et la complicité dans sa famille. Parfois on repense à notre célibat et ces moments de tranquillité où on était entièrement libre de faire ce qu’on voulait. Renoncer à son salaire, vous ne formez plus qu’un. Apprendre à honorer la position de son mari malgré ses faiblesses et ses manquements. Même si on gagne plus, même si on a plus de diplômes, respecter qu’il soit le chef, l’époux celui qui prend les décisions finales.

Et que dire de l’intimité sexuelle ?

Dans le couple, ce n’est pas toujours comme au cinéma. L’envie ne viendra pas toujours comme par magie, il faudra quelques fois programmer ou vous préparer psychologiquement. La sexualité une chose très importante pour ton mari, tu auras peut être du mal à le comprendre, mais c’est la réalité.

Parfois c’est toi qui le désireras et lui te comblera avec joie. Tantôt tous les deux, vous aurez envie, là ce sera des moments de paradis et enfin d’autres jours, c’est lui qui te désireras mais contrairement à lui, cela ne sera pas aussitôt un plaisir d’y répondre pour toi.

Non, il ne s’agit pas d’être esclave sexuel; il s’agit d’apprendre à le faire par amour pour lui. Il s’agit surtout d’apprendre à trouver du bonheur à se donner intimement. Comprendre que si dans les films ou séries, ça à l’air toujours tentant les moments d’intimité, dans la vraie vie on a juste envie de dodo un peu (rires).

Maintenir l’amour

L’autre visage du mariage, c’est tous ces sommeils agréables sacrifiés par amour pour l’autre. Rester amoureux ? Cela ne tombe pas du ciel. Apprendre à aimer chaque jour. Découvrir de nouvelles choses sur l’autre qu’on n’avait pas vu lors de nos fréquentations ou de nos fiançailles ! Et malgré les nombreux changements que vont entraîner ces découvertes parfois difficiles, apprendre à rester et à grandir dans cette passion amoureuse. La complicité ou un amour puissant qui résiste à tout, ça ne naît pas par magie. Malgré les révélations et précises que Dieu vous a dit confirmant que vous êtes fait l’un pour l’autre. Malgré des débuts de fréquentation et fiançailles passionnant, l’harmonie, la complicité , une vie en couple merveilleuse ça va nous coûter très chère. Des larmes, des nuits sans sommeil à régler des incompréhensions, des mots, des attitudes mal comprises, des heures, des jours parfois passés à se bouder, de longues discussions, des conflits douloureux, des rabaissements humiliant pour avancer, des prières, des jeûnes, des veilles devant Dieu, des pardons et des repentances à l’infini qui blessent et tuent notre égo.

Bien sûr, ce que je dis concerne aussi les hommes. Mais chacun doit être ce Dieu l’a appelé à être indépendamment de l’attitude de l’autre. Comme j’ai lu quelque part :
Si on vous avait dit que le mariage était un joli conte de fée, c’est faux, c’est une histoire que l’on écrit à deux tous les jours, les prochains chapitres dépendent de ce que vous écrivez aujourd’hui. »

Coopérer avec son époux et avec Dieu pour laisser son Esprit écrire des pages d’amour dans sa vie de couple et de famille. Je suis mariée, suis-je malheureuse pour autant ? Non j’ai la grâce d’avoir un époux chrétien qui aime de Dieu je suis heureuse et comblée, mais je dois avouer que c’est dans le mariage que je découvre ce verset qui dit :

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Jean 15:13

L’amour qui se sacrifie est la plus grande forme d’amour qui soit.

Jésus nous a montré la voie par sa vie sacrifiée pour nous. L’autre visage du mariage n’est pas toujours agréable pour la chair mais quand nous laissons Dieu nous briser et nous emmener à nous sacrifier par amour nous expérimentons la gloire de Dieu, la vraie joie et le véritable bonheur qui consistent à donner sans rien attendre en retour.

Soyons bénies, mes soeurs !

Bloggeurs Chrétiens résidant au Congo.