Caractéristiques d’un futur époux selon le Seigneur

 
Print Friendly, PDF & Email

1 Timothée 3 : « Mais si quelqu’un ne sait pas conduire sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’assemblée de Dieu? »

Un frère nous partageait sa réflexion qui disait à peu près que de la même manière que les chrétiens aujourd’hui n’aiment plus la vérité et choisissent d’écouter des pasteurs qui vont leur raconter ce qu’ils veulent écouter , de la même manière beaucoup de femmes ne recherchent plus des hommes qui sont selon le cœur de Dieu , mais des hommes qui vont leur dire ce qu’elles ont envie d’écouter et qui vont satisfaire leurs désirs personnels. (Puisqu’on peut considérer les maris comme étant les bergers de leurs familles).

En m’inspirant de ce que mes frères partageaient récemment et de ce passage cité plus haut je réalise que les qualités qui permettent de reconnaître un bon conducteur spirituel semblent être similaires aux qualités requises pour être un bon chef de famille (père ou époux). Un homme qui est appelé à se marier est donc appelé à être un pasteur, un ancien pour son épouse et ses enfants. Examinons donc certaines qualités des anciens pour voir ce que Dieu attend d’un homme appelé à se marier et à diriger une famille.

Dans 1 Timothée 3:1-7 on dit d’un bon ancien :

 » – Il faut qu’un dirigeant d’Église soit irréprochable,
– Mari d’une seule femme,
– Sobre,
– Raisonnable et convenable,
– Hospitalier, – Capable d’enseigner ;
– Qu’il ne soit ni buveur ni violent
– Mais doux et pacifique ;
– Qu’il ne soit pas attaché à l’argent ;
– Qu’il soit capable de bien diriger sa propre famille et d’obtenir que ses enfants lui obéissent avec un entier respect.
– Il ne doit pas être récemment converti ; sinon, il risquerait de s’enfler d’orgueil et de finir par être condamné comme le diable.
– Il faut aussi qu’il mérite le respect des non-chrétiens, afin qu’il ne soit pas méprisé et qu’il ne tombe pas dans les pièges du diable.

En résumé on peut dire qu’un futur père de famille et un époux doit être quelqu’un d’une certaine maturité spirituelle, sans reproches, cela ne veut pas dire qu’il sera sans faute, mais je me dis que s’il lui est reproché quelque chose il doit se repentir et abandonner ce dont on le reproche. C’est quelqu’un qui doit cultiver une certaine attitude avec les femmes depuis son célibat, la chasteté, la pureté sexuelle ou la crainte du Seigneur Jésus qui sont des clés pour rester fidèles à sa femme. Il doit raisonner, réfléchir, cela doit se voir dans ses choix.

Ce qui demande donc un temps d’observation les sœurs pour éprouver le fruit. Un frère qui chaque fois achètes des habits chers et se retrouver fauchés le 10 de chaque mois c’est très délicat par exemple car les habitudes ne changent pas facilement une fois marié. La sobriété c’est l’état de quelqu’un qui se retient, qui est discret, qui a beaucoup de maîtrises sur lui .Etre sobre c’est être simple .Pour être sobre, faut être humble de cœur, désirer être effacé. J’ai lu sur internet une définition qui que la sobriété est ‘ qualité de ce qui se caractérise par une absence d’ornements superflus « .

Donc la sobriété est une qualité qui touche même l’apparence d’un enfant de Dieu et d’un futur époux et père de famille en particulier. L’hospitalité et la sympathie vont ensemble. Un futur père de famille doit être capable d’enseigner .L’époux ou le père de famille passera 98% du temps avec sa famille, ce ne sera pas le pasteur de L’Eglise chaque matin, chaque soir qui viendra enseigner à la famille la volonté de Dieu.

C’est très grave un futur époux ou père de famille qui n’est pas capable d’enseigner ou de partager la parole de Dieu à son épouse et sa famille surtout dans cette période où y’a beaucoup de confusion. Un futur époux ne doit être buveur d’alcool ou violent. Je n’encouragerai jamais un chrétien à toucher l’alcool mais je n’en fais pas une loi. Mais un frère qui est esclave de l’alcool qui ne peut pas s’en passer ou qui s’énivre souvent est un danger pour sa famille.Un futur époux ne doit pas être également violent, certes l’ivrognerie peut rendre violent , mais la violence peut venir d’ailleurs , elle peut être verbale et même physique. Un frère qui a des propos violents blessants, qui posent des actes violents a d’abord besoin d’être travaillé par Dieu si non Satan risque de se servir de sa violence pour faire du mal à sa famille ou son épouse. Un futur époux ou chef de famille doit quelqu’un de doux et de pacifique La douceur, l’humilité, la gentille la compassion, l’esprit de pardon, la patience c’est la même famille de mots. Etre doux ce n’est pas être faible c’est avoir seulement la maîtrise de soi.

C’est une des grandes qualités de notre Seigneur Jésus. Quelqu’un qui est doux c’est quelqu’un qui est délicat, fin, calme. Dieu a crée la femme fragile, délicate, il faut donc qu’un futur époux soit délicat, fin, patient pour être capable de l’aider, la corriger, la reprendre quand elle est en faute par exemple. Un homme doit être pacifique, c’est à dire quelqu’un qui recherche la paix, qui évite les conflits, les inimitiés. Un homme qui avant de se marier est plein d’ennemis ou plein de conflits à cause de son caractère ce n’est pas bien.

Enfin dans ce passage un futur époux, à l’image d’un conducteur dans l’église, doit être délivré de l’amour de l’argent un vrai mal dans notre génération un homme qui court après l’argent sera capable de tout même de sacrifier sa famille et sa foi pour l’argent. Et combien de couples ont été détruit parce que les hommes n’ont pas su se contenter de ce que Dieu leur avait donné et voulaient davantage pour satisfaire leurs convoitises ?

Bien diriger sa famille s’apprend certes avec le temps mais nous croyons que ce sont ces qualités spirituelles qui donnent de l’autorité à un époux ou un père de famille une autorité spirituelle qui inspire le respect de ses enfants.

La relation entre les époux est comparable à celle entre Christ et son Eglise
Dans Tite 1 la bible qu’un ancien doit être :

– Irréprochable
– Mari d’une seule femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles.
– Qu’il ne soit ni arrogant
– Ni colérique,
– Ni adonné au vin,
– Ni violent,
– Ni porté à un gain déshonnête;
– Qu’il soit hospitalier
– Ami des gens de bien,
– Modéré, juste, saint, tempérant,
– Attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

Dans Tite on voit encore qu’on compare le comportement d’un chef de famille, et qui dit chef de famille dit futur époux, à un ancien dans L’Église et dans sa famille. Ce qu’on peut donc dire d’un ancien on peut le déduire d’un futur époux et chef de famille donc il ne doit pas être arrogant, orgueilleux on sait tous ce que c’est. Il doit être capable d’accepter les remarques, les réprimandes avec douceur s’il s’y reconnaît il ne doit pas se justifier il doit juste se repentir. Si déjà avant son mariage un homme ne supporte pas les remarques parce qu’il est orgueilleux et croit avoir toujours raison, sera t-il facile pour lui de recevoir les remarques de son épouse ou de ses enfants ? Comme un ancien les époux ou maris ne font pas de boulot malhonnête ou ne sont pas dans le faux, car le mensonge c’est le terrain de Satan. Épouser un tel homme c’est inviter Satan dans sa maison. Je ne reviens sur d’autres qualités car nous les avons dans l’article précédent.

Comme un ancien, un futur époux doit être « amis des gens de bien». Comme on dit les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs, il est difficile d’être un homme bien et d’avoir pour amis proches des hommes qui vivent dans le péché et marchent contre Dieu. Les fréquentations d’un homme peuvent en dire long sur un futur époux ou un futur père de famille. Enfin comme un ancien, un père de famille ou un époux futur doit être capable de s’attacher à la vraie parole de Dieu.

Si un futur époux est séduit par de fausses doctrines comment fera t-il pour protéger sa famille contre les erreurs doctrinales qui éloignent les gens de Dieu ? Si un homme n’est pas assis dans la parole véritable de Dieu il risque d’être un danger spirituel pour sa famille.

Et enfin dans 1 Pierre 5 :3 L’apôtre Pierre dit aux anciens :  » Ne cherchez pas à dominer ceux qui ont été confiés à votre garde, mais soyez des modèles pour le troupeau ». Et oui, comme un ancien, un futur époux n’a pas un esprit de domination ou de contrôle, il ne dirige pas sa famille en donnant des ordres comme un militaire ou en obligeant, il dirige en étant le modèle, par sa vie et ses actes il montre à son épouse et ses enfants comment vivre selon Dieu, comment pardonner, comment aimer, comment servir… Il porte le tablier du serviteur et s’humilie pour donner un exemple à sa famille.

Comment donc un frère célibataire qui ne grandit pas dans la ressemblance à Jésus peut t-il être un modèle pour sa femme et ses enfants ? Tellement de choses que je ne cesse de découvrir avec mon épouse et les frères et sœurs quand nous méditons sur ce sujet, c’est vrai les amis que le mariage parle de Jésus et de son peuple, son épouse spirituelle. Je ne peux pas tout écrire ici.

Les sœurs diront que ces qualités sont de plus en plus difficile à trouver de nos jours. C’est vrai , la bible prédit que dans les derniers temps les hommes selon Dieu se feront de plus en plus rares, tout comme les femmes selon Dieu. C’est pourquoi pour mes sœurs qui sont appelées à se marier ne doivent pas se précipiter. Elles doivent prendre le temps de prier et de consulter la volonté de Dieu pour leur vie de couple futur. Cet article serait incomplet si je ne parlais pas également des qualités de la femme chrétienne que la bible décrit dans la bible.

Nous le ferons dans un article prochain. Le chemin est encore long, Que Dieu aide nous aide nous époux ou futur époux afin que nous puissions refléter parfaitement Jésus dans nos couples et foyers.
Dieu nous bénisse tous !