Avant de s’engager

 
Print Friendly

Je pense qu’avant de s’engager dans le choix du conjoint, le jeune homme et la jeune fille doivent commencer par découvrir leurs objectifs de vie. J’entends par objectif de vie, ce pourquoi Dieu les a créés. Ils doivent avoir une vision positive de leur avenir. C’est d’ailleurs ce que Dieu fit au jardin d’Eden. Avant de créer le besoin dan le cœur de l’homme (Genèse 2:18) Dieu lui fait connaitre son objectif de vie. « L’Eternel Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Eden pour le cultiver et le garder » (Genèse 2 :15).

Connaitre son objectif de vie avant le choix nous donne les avantages suivants :

1. Vous pouvez mieux définir les critères de choix. Quand les critères de choix sont précis, le choix est plus sure, moins hasardeux.

2. Vous avez un projet de vie à proposer à votre futur conjoint. S’il ne se reconnaît pas dans ce projet, il peut dire non, vous aidant ainsi à mieux spécifier notre choix.

3. Vous pouvez mieux prendre conscience de l’importance de l’apport d’une seconde personne dans votre vie en voyant l’immensité et la complexité de la tâche qui vous attend.

4. Lorsque le choix du conjoint est précédé de la découverte de son objectif de vie, la période de fiançailles est consacrée certes à mieux se connaître mais aussi et surtout à se préparer à construire une vie, à bâtir un projet commun, à faire fusionner deux projets.

5. La jeune fille à qui on demande la main n’a pas besoin d’une éternité pour répondre à la demande.

6. Les garçons pourraient plus facilement reconnaître la femme de leurs rêves quand Dieu viendra à passer avec elle dans leur direction. Les jeunes filles ne se sentiront pas obligées dire oui par peur de rater la bonne personne.

7. Celles qui sont obsédées par l’idée de ne jamais pouvoir se marier diront oui au premier venu. Mais, au moins elles sauront qu’en s’engageant qu’elles sont en train de faire un choix inapproprié; un choix qui les conduira inexorablement vers des ajustements difficiles et coûteux, tant sur le plan émotionnel, social, physique, que spirituel.

Connaitre son objectif de vie vous amène à établir des critères de choix. Certains seront négociables d’autre ne le seront pas. Je suis aussi d’accord avec Alain sur le fait que la seule condition non négociable de Dieu est d’épouser une chrétienne. Mais peut-on épouser toutes les chrétiennes ? Celle qui remplit toutes les critères que nous avons définis est-elle forcement la bonne personne ? Permettez-moi d’en douter. Après avoir établi les critères, je pense que vous pouvez vous approcher des sœurs ou des frères qui vous environnent à la recherche de la perle rare. La c’est la partie intellectuelle du choix.

D’un autre coté, le choix doit se faire avec Dieu. Car il nous connait et connait la personne qui sera la plus à même de nous compléter donc de nous donner le bonheur attendu. C’est pourquoi je pense qu’après avoir défini les critères, il vous faudra soumettre votre choix à Dieu pour son approbation ou son rejet. Tout cela doit se faire en solo. Sans en parler à la jeune fille. Nous ne devons en parler à l’autre que lorsque nous avons reçu l’aval de Dieu