À quel moment se marier ?

Il y a un ordre qu’il convient d’observer et qui nous est clairement indiqué en Genèse 2:24, cité en Matthieu 19:5 :

« Laisser son père et sa mère » insiste sur l’autonomieliée à la responsabilité.

Vient ensuite, « être unis à sa femme » : une union publique devant Dieu et devant les hommes. Elle est réalisée dans notre société actuelle par l’inscription dans le registre de l’état civil. C’est seulement après et non avant que les deux « seront une seule chair ».

Une autre condition préalable à la fondation d’un foyer est l’exercice d’un métier, après une formation professionnelle ou un apprentissage suffisant, permettant à l’homme de subvenir aux besoins d’une famille : « Prépare ton ouvrage au-dehors, et met en état ton champ, et après, bâtis ta maison » (Proverbes 24:27). Le temps choisi par Dieu n’est pas toujours celui qui répond à nos désirs. « Nos temps sont en ta main » (Psaumes 31:15). Les filles de Tselophkhad nous fournissent un exemple encourageant (Nombres 27 et 36). Elles éprouvèrent pour elles-mêmes les difficultés que rencontrent de nos jours beaucoup de jeunes filles croyantes, qui sont obligées de constater qu’il y a, dans leur entourage, trop peu de jeunes frères résolus (décidés pour Christ). Les filles de Tselophkhad auraient bien pu supplier Moïse de leur trouver un conjoint mais elles aimaient et désiraient avant tout obtenir leur héritage (figure de nos bénédictions spirituelles), et Dieu répondit aux deux souhaits à la fois.